L'ambulance

Je passe à vélo
Il fait même pas beau
Elle est court vêtue
Enfin, presque nue
Offerte à celui
Foudroyé d'envie
De se l'enfiler
Pour se soulager

J'pédale dans la nuit
Je m'dis que ta vie
Sous ces corps virils
Est tellement fragile
Moi j'ai mes soucis
Qui m'réveillent la nuit
Mais ç'n'a rien à voir
Avec ta peur du noir

Mais y a cette ambulance
Qui trouble le silence
De ce monde de satin
Où tu t'aimes un peu moins
A chaque coup


Je passe à vélo
Il fait même pas beau
Elle est court-vêtue
Bientôt elle s'ra nue
Contre un mal lavé
En rut et frustré
Elle ferme les yeux
Et s'en remet à Dieu

Mais y a cette ambulance
Qui s'impose dans le silence
De c'monde où l'mot combien
Résonne comme un refrain
Aigre-doux
Elle s'est rhabillée
Puis remaquillée
Elle reprend la pose
Sur ce boulevard rose
Elle sait plus tellement
Qui elle est vraiment
A côté d'ce corps
Que les hommes dévorent

Mais y a cette ambulance
Qui explose l'silence
De c'calvaire clandestin
Qui t'prouve qu'au quotidien
T'es qu'un trou


Etais-tu toute seule
Avec sa p'tite gueule
Qui a pas supporté
Que tu lui aies refusé
Il s'est déchargé
Puis il t'a cogné
Et comme une furie
Il t'a volé ta vie

Là dans cette ambulance
Qui t'arrache au silence
Lorsque ton corps s'éteint
Ton âme sourit enfin
Mais ton monde s'en fout