D'amour et de misère

J'ai toujours eu du mal à croire
A ces chansons où vient s'échoir
Un amant déchu qui s'échine
Avec des mots qui dégoulinent

Sa belle s'apprête à prendr' la porte
Il s'offre à elle sans amour propre
Et se transforme en prisonnier
De cette femme qui veut le quitter

Hier encore fier étalon
Et à l'instant petit garçon
Elle l'a aimé fort et puissant
Là il n'a rien de séduisant

Mais enfin pourquoi il insiste
Elle a dit non, et il persiste
Croit-il vraiment que c'est ainsi
Qu'il va la faire changer d'avis ?
Mais cet' fois c'est moi qui déraille
Et ton regard qui me mitraille
Non vraiment je n'ai rien compris
Mais tu vois pas que j'te supplie

Je ne sais faire que m'enliser
Dans des mots d'amour périmés
Ces mots qui n'te ramèneront pas
Spectacle navrant de mauvais choix

Misérable femme aux abois
Bien sûr comme ça je n'te plais pas
De toute façon tu penses à elle
Et tu te fous bien de ma peine

Mes cris ont dissipé tes doutes
Et le verdict que je redoute
M'achève autant qu'il te libère
De ce chant d'amour de misère